Interview
Joann Sfar

Joann Sfar

Conteur, dessinateur, scénariste, réalisateur, Joann Sfar développe depuis 10 ans une oeuvre ultra-prolifique et un talent unique, qui lui valent la reconnaissance d’un public toujours plus nombreux. Pour autant, ce sociétaire de la Caisse d'Epargne Ile-de-France, déjà rencontré en 2003, continue à affirmer avec force et simplicité que dessiner reste avant tout son métier.

Joann SFAR, comment vous définiriez-vous aujourd’hui ?

Mon travail consiste toujours à faire des dessins et raconter des histoires ! Mais tous les endroits où ces dessins et ces histoires vont pouvoir exister m’intéressent. Tout ce qui peut me réveiller, me changer un peu de mon quotidien, me donne envie d’y aller. J’ai besoin de dessiner tous les jours, je trouve donc tous les jours des activités qui me permettent de dessiner !

Certains de vos fans en BD vous reprochent de vous disperser et en particulier de ne pas finir vos séries. Que leur répondez-vous ?

D’une certaine façon, ils ont raison. Mais je ne me suis jamais vu comme un auteur qui livrerait un album par an d’une série... je ne suis pas dans une attitude industrielle. Il y a une réticence quasi psychanalytique chez moi à mettre le mot fin à l’issue d’un album, je trouve cela morbide, cela m’angoisse... C’est vrai que c’est un peu ma nature de ne pas parvenir à terminer, mais je ne vois pas ça du tout comme une faiblesse parce que chaque livre est complet en lui-même.

Extraits Sociétariat Magazine N° 7, Janvier 2011